Arrivée, pour faire plus original que départ

Publié le par jaitestepourvousottawa.over-blog.com

Pour rompre la monotonie tranquille de Paris (je vais me faire taper dessus quand certains liront ça) j’ai décidé d’aller m’exiler dans le froid au pays des caribous et des castors gelés (que d’autres tripotent avec grand plaisir, je ne nommerai personne), j’ai nommé le Canada.

Après quelques heures de vol sur la compagnie Air Canada que je recommande vivement, je suis arrivée à bon port. Ayant un maître de stage plutôt bien cool, il m’a emmenée diner dans un resto qui n’avait d’italien que le nom des plats (et encore), mais ceci dit la vue sur la patinoire géante (comprendre le canal qui passe par là) sous la neige tombante rendait particulièrement appréciable la dite pizza…

Anyway, rien ne peut être parfait dans ce bas monde, donc l’auberge de jeunesse si clean et si accueillante sur le site web s’est révélée être quelque peu (comprendre carrément) pouilleuse pour ne pas dire pire. Mais plus que la tapisserie des années 60, plus que la douche (à petit carreau comme dans les piscines) fermant par un rideau trop court comme il se doit,  plus que le couvre-lit aux fleurs roses et vertes pastel, la (le) Wifi n’existe pas dans cet immeuble digne de la plus fine fleur des architectes soviétiques…

Après avoir essayé, en vain, de trafiquer le câble du téléphone pour obtenir internet (quand on est désespéré on est vraiment prêt à tout, surtout quand on a trop regardé Mac Giver), il a fallu me rendre à l’évidence, je passerai ma première soirée sans internet et donc sans streaming (en plus il y avait le dernier épisode de One Tree Hill), vous imaginez mon désarroi… Pour ceux qui s’inquièteraient de ma santé mentale, rassurez-vous j’avais en réserve quelques épisodes d’autres séries sur mon disque dur, on est jamais trop prévoyant…

Bref, j’ai finalement pu récupéré un câble ethernet et même si le streaming c’est pas encore ça, ça rend cette magnifique chambre quelque peu plus accueillante!

Voilà pour l’arrivée, la première nuit, pas si trépidante, ni pleine de rebondissement mais finalement c’est pas si mal…

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article